Le Portugal répond à la Suisse

La victoire du Portugal contre la Lettonie s'annonce facile

La victoire du Portugal contre la Lettonie s'annonce facile

La Belgique, euphorique, a signé son quatrième succès en autant de rencontres des qualifications pour le Mondial-2018 en giflant l'Estonie dimanche à Bruxelles (8-1), se rapprochant encore un peu plus de la Coupe du monde en Russie. La star du Real Madrid a d'abord débloqué la situation sur penalty (28e), avant de s'offrir un doublé en fin de partie, grâce à une splendide reprise de volée acrobatique du droit (85e).

Vanins a régulièrement mis son veto jusqu'à une tête de William Carvalho à la 70e.

Les forces d'élite de l'armée sont entrées dans Mossoul — Irak
A ce jour, plus de 17 900 personnes ont fui leur foyer depuis le lancement de la bataille, selon l'Organisation internationale des migrations (OIM).

Après avoir réussi des cartons contre Andorre (6-0) et aux Féroé (0-6), les Lusitaniens ont de nouveau réussi à faire parler leur efficacité offensive ce dimanche soir, cette fois au détriment de la Lettonie (4-1). Les Magyars sont à cinq longueurs de la Suisse. Outre le but contre son camp de Ragnar Klavan (64e), Thomas Meunier (8e), Dries Mertens (16e, 68e), Eden Hazard (25e), Yannick Carrasco (62e) et Romelu Lukaku (83e, 88e) se sont régalés: les Diables Rouges du sélectionneur espagnol Roberto Martinez ont été efficaces et spectaculaires, particulièrement durant la première demi-heure, face à des Estoniens dépassés. Mais sans doute les Bataves, en reconstruction, avaient-ils espéré un match plus tranquille au Luxembourg (3-1). De retour en sélection, Arjen Robben a ouvert la marque (36e). Les Pays-Bas accusent trois points de retard sur la France qui, vendredi, avait dominé la Suède 2-1. Après l'égalisation de Chanot (44e sur penalty), Memphis Depay a offert la victoire aux siens (58e, 84e).

Dans le groupe H, la Belgique a pris seule les commandes après sa victoire contre l'Estonie (3/1), profitant de la défaite de la Grèce face à la Bosnie (1/0).

Les Eagles of Death Metal nient avoir été refoulés au Bataclan