Hausse de 14,8% du résultat net pdg — Rémy Cointreau

Rémy Cointreau redresse la rentabilité de son cognac au 1er semestre

Rémy Cointreau: bénéfice net 1S en hausse de 14,8% à 76 millions d'euros

Le chiffre d'affaires consolidé du groupe s'inscrit à 513,4 ME à fin septembre 2016, en croissance de 4,1% à devises et périmètre constants (organique).

Face aux difficultés du marché chinois, Rémy Cointreau comme ses concurrents Hennessy (LVMH ) et Martell (Pernod Ricard ) a fait porter l'effort aux Etats-Unis, devenus son premier marché. Le bénéfice net part du groupe a progressé de 14,8%, à 76 millions d'euros.

Une performance qui s'explique par le succès de la stratégie de recentrage entamée il y a un an sur le haut de gamme, soit sur les bouteilles facturées au-dessus de 50 dollars. Les effets devises ont été très favorables: en données publiées, le résultat opérationnel courant a progressé de 15,9%. "Les qualités supérieures de la maison ont été les moteurs de la croissance des ventes", indique un communiqué du groupe Rémy Cointreau.

Par ailleurs, les analystes de Bryan Garnier estiment que le groupe Rémy Cointreau est "le mieux positionné" pour toucher la très convoitée cible de la génération des "Millénaires".

Le cognac Rémy Martin, dont les ventes ont brillé aux Etats-Unis et signé un retour à la croissance en Chine, a vu son résultat grimper de 9,1% et sa marge prendre 110 points de base à 31,6%.

Les forces d'élite de l'armée sont entrées dans Mossoul — Irak
A ce jour, plus de 17 900 personnes ont fui leur foyer depuis le lancement de la bataille, selon l'Organisation internationale des migrations (OIM).

Pour les autres liqueurs et spiritueux, le ROC atteint 27,4 millions d'euros, en progression de 13,7%, "le levier positif des ventes, et en particulier des volumes, ayant permis d'absorber une hausse des investissements en communication sur le semestre".

La marge opérationnelle courante pour des liqueurs et spiritueux s'établit à 20,3% à fin septembre, en hausse de 1,2 point.

Les marques partenaires affichent en revanche un ROC en baisse de 18%, à 2,7 millions d'euros, qui reflète la baisse des ventes de champagne au sein de la division.

Bryan Garnier continue de préconiser l'achat sur Rémy Cointreau, avec un objectif de cours de 84 euros, à la veille de la publication des comptes du premier semestre de son exercice décalé.

Le saumon frais est loin d'être irréprochable — Manger bio
Le président du PSG se sent abandonné — Affaire Serge Aurier