Un destroyer américain visé par deux missiles — Yémen

Yémen: tentatives de tir de missiles contre un navire de guerre américain

VIDEOS. Mer Rouge : deux missiles tombent près d'un destroyer américain

Après l'attaque du navire rapide HSV Swift le 1er octobre, c'est le destroyer américain USS Mason qui a été la cible de missiles au large des côtes yéménites.

Comme dans le précédent incident dimanche, le missile a été tiré depuis un territoire contrôlé par les milices Houthis, en l'occurence le port d'Al Hudaydah sur la Mer Rouge, selon la même source.

Alors que l'USS Mason effectuait dimanche soir "des opérations de routine dans les eaux internationales", deux missiles, tirés à une heure d'intervalle, sont tombés dans les eaux de la mer Rouge sans atteindre le navire et sans faire ni victime ni dégât, a déclaré Paula Dunn, porte-parole du Navcent.

Il n'est toutefois pas encore établi si ce sont les contre-mesures - vraisemblablement des missiles anti-missiles - qui ont fait chuter l'engin tiré depuis la côte, ou si ce sont d'autres raisons, a précisé un responsable américain sous couvert de l'anonymat. La coalition dirigée par l'Arabie, impliquant plusieurs pays arabes, a commencé une campagne militaire au Yémen en mars 2015 après que les Houthis aient chassé le gouvernement soutenu par les Etats-Unis, dirigé par le président Abdu Rabbu Mansour Hadi, et repris Sanaa.

L'île affronte famine et choléra après l'ouragan — Haïti
Washington a envoyé un navire avec 300 Marines qui s'ajouteront aux 250 soldats et neuf hélicoptères déjà sur place. Des milliers d'habitations ont en outre été détruites, si bien que 16 000 personnes se retrouvent dans des refuges.

Ils font notamment du ravitaillement en vol pour les avions qui vont bombarder le Yemen.

Les Etats-Unis ont déjà exprimé leur gêne par rapport aux pertes civiles occasionnées par les bombardements de la coalition arabe.

Samedi, après un bombardement attribué à l'Arabie saoudite sur un mariage à Sanaa, qui a fait plus de 140 morts, l'administration américaine a indiqué qu'elle "examinait" son soutien à la coalition.

Selon un responsable américain, les missiles utilisés pour cibler le USS Mason sont des missile de croisière de défense côtière. De leur côté, les Houthis -un groupe chiite minoritaire qui a pris le contrôle d'une grande partie du Yémen, dont la capitale- ont démenti lundi que leurs forces avaient visé le navire de guerre américain. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

Batteries explosives: Samsung arrête la production du Galaxy Note 7