Obama demande à Trump d'arrêter de pleurnicher — USA

Billy Bush le 22 août 2016 à New York

Billy Bush le 22 août 2016 à New York

"Donc je conseillerais à M. Trump d'arrêter de pleurnicher et d'essayer de défendre ses opinions pour obtenir des suffrages".

Ce débat de 90 minutes aura lieu à l'université du Nevada à Las Vegas.

Comme à son habitude, Mme Clinton s'est minutieusement préparée. Il avait encore deux meetings prévus mardi dans le Colorado. Le président américain est ainsi revenu sur les déclarations de Donald Trump qui avait affirmé lors d'un meeting lundi soir que lors de l'élection présidentielle "la fraude est très, très banale". Une affirmation sans preuve, contredite par les experts et par certains élus républicains très mal à l'aise, mais qui fait mouche. M. Trump, que plus d'une demi-douzaine de femmes ont accusé depuis huit jours d'avoir eu des gestes sexuels déplacés, parfois il y a très longtemps, continue à répéter qu'il ne s'agit que de "mensonges" fabriqués de toutes pièces.

Au cours de l'interview, Melania Trump a donné son point de vue suite aux nombreuses frasques de son mari.

Le CIO veut renforcer les rôles de l'AMA et du TAS — Antidopage
Mais la donne a depuis lors changé et certains ont évoqué la possibilité de confier cette mission à une structure distincte de l'AMA.

"Je lui ai dit que son langage n'était pas approprié, que ce n'était pas acceptable de parler de la sorte (.) mais ce n'étaient que des discussions de "mecs", a-t-elle estimé, disant n'avoir jamais entendu son mari parler aussi vulgairement que dans cette bande vidéo.

Cette fin de campagne a aussi son lot de révélations gênantes pour Mme Clinton. Et elle est en tête dans la plupart des Etats-clés, à l'exception de l'Ohio, de la Géorgie, de l'Iowa et de l'Arizona.

Dans ce dernier Etat, qui a voté républicain aux quatre dernières élections présidentielles, l'écart s'est cependant nettement réduit et les démocrates y enverront jeudi une arme de choc, la très populaire et dynamique Michelle Obama. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Accident industriel en Allemagne : deux morts et deux disparus