L'UE ouvre la voie à la ratification de l'accord de Paris — Climat

Le Mali dépose ses instruments de ratification de l'Accord de Paris

Climat: l'UE tente une ratification au pas de charge de l'accord de Paris

Les ministres de l'Environnement des 28 pays de l'Union Européenne se sont réunis vendredi 30 à Bruxelles afin de mettre en marche les ratifications de l'accord de Paris. A ce jour, 61 Etats membres représentant 47,79% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, ont officiellement ratifié l'accord, atteignant ainsi l'un des deux seuils nécessaires pour l'entrée en vigueur.

Cependant, il va encore falloir attendre le vote du Parlement européen, mardi 4 octobre à Strasbourg. La procédure est inédite.

"Nous ne pouvons pas commencer un marchandage ici sur les objectifs climatiques nationaux", avait averti vendredi matin le secrétaire d'Etat allemand à l'Environnement, Jochen Flasbarth, exhortant les pays réticents à s'engager sans tarder.

D'autres États s'inquiètent aussi à l'idée que la procédure de ratification accélérée ne crée un précédent pour l'adoption d'autres accords internationaux.

Ségolène Royal, la ministre de l'Environnement et présidente de la COP21, s'est félicitée de la tenue de ce Conseil spécial à Bruxelles. Six membres de l'UE (Allemagne, Autriche, France, Hongrie, Slovaquie et Malte) avaient déjà ratifié l'accord au niveau national. Mais la ministre française de l'Environnement, Ségolène Royal a déclaré que "tous les pays ont désormais programmé leur procédure de ratification, c'est quand même une excellente nouvelle".

Partenariat technologique entre Renault-Nissan et Microsoft
Le 26 septembre, c'était au tour de Nissan-Renault de signer un partenariat avec Microsoft pour développer les technologies de la voiture connectée.

Pour devenir applicable, l'accord de Paris doit être ratifié par au moins 55 pays, représentant au moins 55% des émissions de gaz à effet de serre.

L'accord de Paris entrera en vigueur le trentième jour suivant la date à laquelle au moins 55 parties (sur 197) à la Convention comptant au total pour au moins environ 55% des émissions totales mondiales de gaz à effet de serre auront déposé leurs instruments de ratification auprès des Nations unies.

La première condition est déjà remplie, et la seconde est sur le point de l'être: l'Inde, mais aussi le Canada, ont annoncé leur ratification imminente.

La Pologne réclamait pourtant des garanties préalables sur la manière dont les pays de l'UE devront se répartir l'effort collectif européen de réduction des émissions polluantes.

Adopté le 12 décembre dernier à l'issue de la COP21, l'accord de Paris fixe l'objectif de contenir la hausse de la température moyenne de la planète "nettement en dessous de 2°C par rapport aux niveaux pré-industriels et de s'efforcer de limiter cette augmentation à 1,5°C." .

Nicolas Sarkozy propose un référendum sur l'internement administratif des fichés S
Chasse à l'homme pour retrouver un Syrien qui cachait des explosifs — Allemagne