Libre-échange L'UE et le Canada ont signé le CETA

Voir les

Voir les

L'UE et le Canada concluent ce dimanche à Bruxelles la signature de leur traité de libre-échange (CETA), qui vise à supprimer les droits de douane entre pays amis.

Après la cérémonie de signature, le traité devra être ratifié par les Parlements européen et canadien avant d'entrer en application partielle et provisoire, essentiellement sur les dispositions qui relèvent de la compétence exclusive de l'UE. "Et c'était donc une histoire politique gauche-droite parce que Paul Magnette, lui, est un socialiste", explique-t-il.

A l'issue d'un court sommet, à Bruxelles, le premier ministre Justin Trudeau et les autorités européennes, dont le président du Conseil européen Donald Tusk et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, ont paraphé ce pacte commercial. Le report de trois jours du sommet n'est qu'une péripétie sans conséquences, a assuré le Premier ministre canadien. Le " noui " wallon qui s'est élevé cette semaine contre l'accord canado-européen en est à cet égard une manifestation exceptionnelle et prometteuse.

Les partisans du CETA font valoir que cet accord va faire bondir de 20% le commerce entre le Canada et l'UE et doper l'économie européenne de l'ordre de 12 milliards d'euros par an, et l'économie canadienne de 12 milliards de dollars canadiens (8,15 milliards d'euros). Il reprenait à son compte des propos tenus par le Premier ministre Charles Michel (MR lui aussi), qui avait affirmé à la Chambre que le CETA constitue " une norme de droit international à laquelle nous n'avons pas touché une virgule ". D'abord, c'est le parlement canadien et le parlement européen qui vont devoir voter ce texte.

Les loueurs Airbnb paieront des cotisations sociales
Mais le gouvernement a finalement demandé une seconde délibération des parlementaires sur cet article dans la soirée. Au moins "deux députés ont fait savoir qu'ils voulaient rectifier leur vote", a-t-il souligné.

Mme Malmström a aussi plaidé pour que le libre-échange et les traités qui l'encadre soient mieux expliqués aux citoyens.

" Nous devons nous engager dès le début avec les citoyens pour expliquer, écouter leurs inquiétudes, les amener à la table des négociations et s'assurer qu'il y ait plus de transparence et d'implication", a-t-elle concédé. L'accord doit être approuvé par le Parlement européen.

Une centaine d'activistes manifestaient devant le siège du Conseil de l'Union européenne à Bruxelles contre la signature du CETA.

L'addendum belge répond aux craintes selon lesquelles le système mis en place par le traité pour protéger les investisseurs étrangers est susceptible de renforcer les multinationales et fournit une clause de sauvegarde pour les agriculteurs. "Et le fait qu'on ait pu écouter des préoccupations, adresser ces préoccupations (y répondre, ndlr), et démontrer que ça se fait dans le respect de la démocratie et des différentes perspectives, je suis tout à fait content qu'on arrive ici ayant eu des défis ". L'organisation en 48 heures de sommet UE-Canada pour signer le traité amendé sans même revenir vers la société civile, montre à quel point l'UE veut en forcer à tout prix la signature et enterre la démocratie.

Les Pirates progressent mais auront du mal à gouverner le pays — Islande