Le CIO veut renforcer les rôles de l'AMA et du TAS — Antidopage

Siège du CIO à Lausanne le 22 novembre 2011

Siège du CIO à Lausanne le 22 novembre 2011

Cette réclamation a été faite samedi, à l'issue d'un sommet consacré à une réforme de la lutte antidopage, à Lausanne.

Ces mesures ont pour objectif de rendre "les contrôles de dopage indépendants des organisations sportives", mais aussi "plus solide, plus efficace, plus transparent et plus cohérent" le système de lutte contre le dopage de l'AMA.

"Cela vise à une séparation claire entre les missions de régulation et de contrôle", a expliqué Thomas Bach, président du CIO.

Les présidents des comités olympiques russe, chinois et américain étaient aussi sur place, tout comme le président de l'AMA, le Britannique Craig Reedie.

Turquie. Partout dans le monde, l'empire Gülen est sous pression
Une trentaine de maires ont été limogés dans le sud-est du pays à majorité kurde et plus de 11.000 enseignants ont été suspendus. L'état d'urgence avait été décrété le 20 juillet, ce qui signifie qu'il aurait dû expirer à la mi-octobre.

Dans le viseur du CIO, l'AMA est accusée d'avoir tardé à enquêter sur le dopage en Russie, malgré les preuves, mais aussi son mode de gouvernance.

L'AMA devra également "renforcer le niveau de sa sécurité informatique", alors que l'Agence créée en 1999 et basée à Montréal a été récemment victime d'un piratage par des hackers russes du groupe Fancy Bears de son système ADAMS renfermant toutes les données sur les athlètes.

- Qui prononcera les sanctions? Jusqu'ici, ce rôle était dévolu aux fédérations nationales et internationales. Mais la donne a depuis lors changé et certains ont évoqué la possibilité de confier cette mission à une structure distincte de l'AMA.

Par ailleurs, le CIO propose de faire du Tribunal arbitral du sport (TAS) le seul habilité à prononcer les sanctions en cas d'infractions, charge qui revenait jusqu'à présent aux fédérations nationales et internationales. "De plus, les gouvernements soutiennent l'AMA de façon forte et unanime", ajoutait le Suisse, en poste depuis le 1er juillet.

Chasse à l'homme pour retrouver un Syrien qui cachait des explosifs — Allemagne
Les islamistes ont remporté les législatives — Maroc