Juppé conforte son avance dans les sondages

Chez les sarkozystes c'est un peu panique à bord dit Jupp

Le candidat à la primaire de la droite Alain Juppé Shootpix

L'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy est attendu à l'Espace Tête d'Or de Villeurbanne à partir de 19h ce jeudi soir pour une réunion publique.

Ces derniers temps, Nicolas Sarkozy, toujours distancé dans les sondages par Alain Juppé, s'en prend de plus en plus violemment aux électeurs de gauche susceptibles de voter à la primaire de la droite, les juppéistes dénonçant en retour "une supercherie intellectuelle".

Rejoignant au passage la position du même Nicolas Sarkozy: " quand on [Alain Juppé] appelle des électeurs de gauche à venir voter, à signer un papier dans lequel ils s'engageraient à partager les valeurs de la droite et du centre, alors qu'en vérité ils n'en partagent aucune: je ne veux pas de cette primaire là! Alain Juppé recueille ainsi 39 % (+ 2 points) des intentions de vote des électeurs " certains " d'aller voter le 20 novembre, contre 31 % pour Nicolas Sarkozy. Et ce, à peu de frais (si l'on ose dire).

Suède: Plusieurs blessés dans une fusillade à Malmö
Une fusillade dans la ville portuaire de Malmö (Suède) a fait " plusieurs victimes ", annonce le journal britannique Daily Mirror .

Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, estime que si Alain Juppé remportait la primaire de la droite cette année, s'ensuivrait une victoire de Marine Le Pen aux législatives en 2017, dans une interview parue ce samedi 8 dans Le Figaro. Entre les deux courants à la primaire de la droite, les coups fusent, et le dernier à en faire les frais est François Baroin, proche de l'ancien président de la République. "Vous voyez qui je ne suis pas", a rétorqué Alain Juppé sur le plateau de L'Emission politique après la diffusion de ces déclarations. On est très loin de la folie des grandeurs qui a caractérisé le meeting de Villepinte de Nicolas Sarkozy en 2012 (5,5 millions d'euros).

Le choix, pour l'instant, est, après le positionnement "central", le positionnement gaulliste, comme il l'a indiqué au JDD, qui dit qu'on ne se présente pas au nom d'un parti mais face au peuple et que tous les soutiens sont, de ce fait, recevables, d'où qu'ils viennent.

Alain Juppé bénéficieraient de reports de voix très favorables chez les électeurs de Bruno Le Maire (43% contre 27% à Nicolas Sarkozy), François Fillon (50% contre 32%) et Nathalie Kosciusko Morizet (69% contre 13%). "Qu'ils soient à gauche, qu'ils soient au centre, qu'ils soient à droite, naturellement", a poursuivi le candidat.

Les deux plus grands hôpitaux d'Alep-Est touchés par des frappes — Syrie