Un service de minibus sans chauffeur expérimenté — Lyon

Lyon expérimente un service de minibus sans chauffeur pendant un

Navya, pionnier français des navettes autonomes

Ce petit véhicule n'est autre que l'ancêtre de la navette Arma, qui sera mise en service ce vendredi à Lyon (lire ci-contre). "Une première mondiale" selon les responsables de l'opération.

Comme dans les films Total Recall (Schwarzenegger), Demolition Man (Stallone) ou le Cinquième Elément (Bruce Willis), le service de transport sans chauffeur devient aussi la norme à Lyon où Keolis vient de lancer une navette autonome sur un territoire pour l'instant très circonscrit: l'engin dépourvu de volant, de pédale et donc de pilote fait de chair et d'os, circule sur l'espace piétonnier du quartier Confluence où il peut embarquer jusqu'à quinze personnes à son bord. Plus de 100.000 passagers sont attendus en un an sur cette ligne, essentiellement les salariés du secteur, qui seront ainsi dispensés de réaliser, à pied, le dernier kilomètre jusqu'à leur bureau en descendant du tramway.

Présentée il y a un an à Paris, la Navya Arma peut emporter 15 passagers à une vitesse de 25 km/h. La navette est équipée de "lidars", des lasers qui balayent la proximité du véhicule, mais aussi de caméras stéréos, capables de détecter les obstacles sur sa trajectoire, ou encore une centrale électrique permettant d'accélérer, de freiner et de détecter d'éventuelles crevaisons et autres impondérables.

Un restaurateur met deux femmes voilées dehors avant de s'excuser — Tremblay
Il dit 'avoir pété un plomb car un ami à lui est tombé au Bataclan et c'était son anniversaire à ce moment-là'. Une des deux clientes dont on aperçoit le voile s'exclame: " Parce qu'on a mis des bombes monsieur? ".

- Ce vendredi 2 septembre, Bernard Cazeneuve est à Calais où il doit rencontrer Natacha Bouchart, la maire de la ville.

" La technologie des navettes automatisées est quasiment mûre, car c'est le segment où le cahier des charges techniques est le moins contraignant ", notait en avril France Stratégie dans une note d'analyse. "Ses batteries rechargeables par induction peuvent assurer une autonomie allant de 5 à 13 heures" explique le site officiel. Il confie encore avoir commercialisé, au prix de 200.000 euros pièce, une trentaine de véhicules électriques autonomes et avoir "de nombreux contrats en cours de négociation". Any copying, republication or redistribution of Reuters content, including by framing or similar means, is expressly prohibited without the prior written consent of Thomson Reuters. "Reuters" and the Reuters Logo are trademarks of Thomson Reuters and its affiliated companies.

Apple: Dublin décide de faire appel de la décision de Bruxelles