Sarkozy en baisse face à Juppé — Primaire à droite

Un peu plus tard en meeting au Touquet, l'ex-président Nicolas Sarkozy a raillé sans le nommer les "oreilles sensibles" sur ses propositions de son principal rival pour la primaire à droite, Alain Juppé, se présentant comme l'antithèse du "candidat des compromis bancals, des dénis de réalité et des demi-solutions sur l'immigration comme sur le reste".

A Chatou, Alain Juppé a taclé le "clivage" et la "surenchère" de Nicolas Sarkozy.

"Je refuserai toujours d'instrumentaliser les peurs, de flatter les bas instincts", a déclaré Alain Juppé devant environ 1.500 militants rassemblés sur l'île des Impressionnistes, à Chatou, dans les Yvelines.

"Depuis, la roue a tournée et me voici avec ma liberté et avec ma volonté de vaincre (.) Je suis candidat à l'élection présidentielle parce que je ne veux pas que mon pays soit livré aux démagogues qui ne peuvent que le conduire au désastre". "C'est, j'en suis convaincu, la bonne réponse aux inquiétudes des Français", a-t-il ajouté.

Alain Juppé propose une charte de laïcité aux.

"Je mène ma propre campagne".

Huawei : le leader sur le marché chinois
La firme sud-coréenne et Apple sont les deux seuls fabricants de smartphones non chinois dans le top cinq. Alors que Samsung l'a détrôné en 2013, Huawei rêve à présent de lui ravir sa deuxième place.

Sans surprise, même tonalité chez ses lieutenants.

"Ne vous laissez pas abattre par le défaitisme des prophètes de malheur", a-t-il ainsi lancé à l'adresse des jeunes.

Pour Nicolas Sarkozy, il n'y a "pas de compromis raisonnable avec l'islam radical et l'islam politique", sources, selon lui, de menaces pour les Juifs de France, les prêtres, les homosexuels, les femmes, la jeunesse.

Entré en campagne lundi, l'ex-chef de l'Etat Nicolas Sarkozy ne cesse brocarder le maire de Bordeaux et son concept d'identité heureuse, estimant au contraire que l'identité française est "menacée". Ce sera l'occasion pour eux de se positionner par rapport à Nicolas Sarkozy. "C'est le défi que doivent relever les Français musulmans pratiquants", a-t-il dit.

"Serein dans son corps" et "son esprit", "déterminé", ayant "appris des "autres" de ses "succès " et de ses "échecs", "orgueilleux et timide", "sportif modérément", "amoureux romantiquement" et."ambitieux méthodiquement", Alain Juppé se dévoile, ce qu'il aime le moins faire". "Nicolas Sarkozy considère que gouverner via les ordonnances est une mauvaise méthode. Alain Juppé me paraît plus sérieux", a renchéri Sarah Odoul, 28 ans.

Un de ses plus fervents soutiens, M. Raffarin, y était allé encore plus fort à la tribune: "On ne gouverne pas avec la haine, la haine c'est la colère des faibles", sans toutefois ne citer aucun des adversaires à la primaire.

Marseille : Jacob très sollicité en fin de Mercato