La réforme des collèges à l'épreuve de la grève

Appel à la grève des profs ce jeudi un test pour la réforme du collège

Archives Phil Messelet

Une intersyndicale rassemblant le SNES-FSU, FO, CGT, SNEP-FSU (enseignement professionnel) et le Sundep (privé) avait appelé les enseignants à se mobiliser face à ce que le principal syndicat du secondaire, le SNES-FSU, avait qualifié de "grand cafouillage " dans les établissements. Selon les chiffres recueillis par les journalistes des bureaux de l'AFP en régions, les manifestants étaient entre 200 et 300 dans la matinée à Lille, une cinquantaine à Bordeaux, une centaine à Nice, et entre 140 et 200 à Toulouse, où les participants ont renoncé à défiler. "Notre estimation est que la majorité des collèges ne sont pas convaincus", a-t-il dit, fustigeant "une réforme qui organise le chaos". "La plupart des profs se sentent méprisés", assure Juliette, professeur de collège, qui manifeste à Metz. Le SNES-FSU revendique, lui, "un quart de grévistes ". "Il y a une forme de délégation". Selon l'enquête de rentrée de cette organisation, réalisée auprès de ses adhérents, la mise en place de la réforme du collège "se passe mal et les professeurs lui restent hostiles" dans 1,5% des établissements. Dans la moitié des collèges sondés, cette mise en œuvre se passe "plutôt bien et les professeurs ont fini par l'accepter".

Reste qu'une partie des enseignants peut, sans participer à la grève, appliquer la réforme a minima et jouer la montre en attendant une éventuelle abrogation, promise par plusieurs candidats aux primaires après l'élection présidentielle.

Tesla annonce les Model S et X P100D
Cette nouvelle batterie vient prolonger l'autonomie des voitures de la marque au-delà des 600 km, une prouesse dans le domaine. Une amélioration de la batterie qui aura des répercussions sur la puissance des véhicules et leur accélération.

Pour la Direction Générale de l'Education et des Enseignements, leur grève serait illégale. Traditionnellement, les mouvements de grève lancés quelques jours après la rentrée mobilisent peu.

Devant la presse, mardi dernier, les représentants tarnais de l'intersyndicale ont souligné tous les manques, à leurs yeux, de ce qui est mis en place par le ministère.

Un homme condamné pour terrorisme, assigné à résidence, a disparu — Mayenne