La France dénonce le nouvel essai nucléaire par la RPDC

Voir les

Voir les

Cette annonce survient alors qu'un puissant séisme a été détecté tout près du site d'essais nucléaires nord-coréens, dans le nord-est. Lundi encore, trois missiles avaient été tirés et se sont abîmés en mer du Japon.

Sitôt effectué, le nouveau coup d'éclat de la Corée du Nord a été unanimement condamné par la communauté internationale.

La secousse s'est produite à 0H30. Le dernier ne dément pas la tendance, avec une magnitude mesurée à 5,3.

La Corée du Nord a annoncé, vendredi par le biais de l'agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA), avoir mené un essai nucléaire, après la détection dans la matinée d'un séisme artificiel à proximité de son centre d'essais. Séoul considère que l'explosion a dégagé environ 10 kilotonnes, soit un peu moins que la puissance de la bombe d'Hiroshima.

Pyongyang continue son escalade nucléaire.

Un service de minibus sans chauffeur expérimenté — Lyon
Il confie encore avoir commercialisé, au prix de 200.000 euros pièce, une trentaine de véhicules électriques autonomes et avoir "de nombreux contrats en cours de négociation".

De son côté, la Chine a fait part de sa "ferme" opposition à cet essai nucléaire mené "en dépit de l'opposition générale de la communauté internationale". Désormais, la Corée du Nord pourrait l'intégrer à des missiles. Selon la Corée du Sud, les projectiles s'étaient abimés en mer.

Quelles réactions cet essai a-t-il suscité?

Pyongyang a multiplié ces derniers temps les tirs de missiles, ce qui, couplé à la revendication de miniaturisation, est préoccupant pour la communauté internationale. Les résolutions des Nations unies doivent être mises en œuvre. Le Japon a condamné un acte "absolument inacceptable". " Mais la marge de manoeuvre de Pékin est faible dans la mesure où les autorités chinoises souhaitent éviter l'effondrement du régime nord-coréen, qui conduirait à une crise frontalière et à un basculement de l'équilibre en faveur des Etats-Unis sur la péninsule, estime le South China Morning Post". Le programme nucléaire nord-coréen n'est plus, ou plus seulement, un symbole politique et un instrument de marchandage dans une négociation: c'est un instrument destiné à protéger le régime contre une intervention. L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) parle, elle, d'une opération "très préoccupante et regrettable".

Dans un communiqué, l'ambassade de Corée du Nord à Moscou a précisé que l'essai n'a abouti " à aucune fuite de substances radioactives ". Le point de vue est en tout cas défendu par Jean-Louis Margolin, directeur adjoint de l'institut de recherche sur le Sud-est asiatique.

De quel type d'essai nucléaire s'agit-il? Les analystes doivent également déterminer si Pyongyang a bien réussi à miniaturiser l'ogive. "Le président a indiqué qu'il poursuivrait les consultations avec nos alliés et partenaires dans les jours à venir pour s'assurer que les actions provocatrices de la Corée du Nord se heurteraient à des conséquences graves", a fait savoir la Maison-Blanche.

Les Jeux paralympiques lancés à Rio en l'absence du patron du CIO
Coupe du monde: "des discussions pour un mondial à 40 équipes" (Infantino)