Légère hausse du niveau de vie médian en 2014

Le niveau de vie médian des Français s'est élevé à 20.150 euros en 2014 en France soit 1.679 euros par mois un montant en légère hausse par rapport à celui de 2013 en euros constant. Selon l'Insee le niveau de vie médian des Français

Il y a 8,8 millions de personnes pauvres en France

Pire, le niveau de vie de ces familles a " fortement diminué pour les plus modestes " en 2014, conséquence de la baisse des revenus salariaux liée à une hausse du temps partiel dans ce groupe de population. La faute à la crise puisqu'avant 2007 ce nombre ne dépassait pas les 8 millions. Cela signifie que la moitié de la population disposait d'un niveau de vie inférieur à ce montant et que l'autre moitié disposait d'un niveau de vie supérieur. Le taux de pauvreté a légèrement augmenté sur un an, passant de 14% à 14,1%, selon l'étude de l'INSEE sur " les niveaux de vie en 2014 " publiée mercredi 7 septembre.

D'après les auteurs de l'étude, la légère augmentation du taux de pauvreté constatée en 2014 de 0,1 point n'est pas "significative d'un point de vue statistique (.) compte tenu de l'incertitude inhérente à l'utilisation d'une enquête par sondage". Le niveau de vie médian des personnes pauvres ressort à 805 euros par mois en 2014.

L'institut souligne que le niveau de vie médian des Français stagne depuis 2008 alors qu'il augmentait de 1,4% par an entre 1996 et 2008.

JO-2016/Tennis: Garcia regrette le timing de la suspension de la FFT
Une décision qui tombe peu avant le début de la dernière levée du Grand Chelem et c'est ce qui pose problème à la numéro 1 française.

Sans surprise, les chômeurs et les familles monoparentales sont les plus touchées par la pauvreté: près de 37% des personnes sans emploi et 36% des personnes vivant dans une famille monoparentale vivent sous le seuil de pauvreté, contre un peu moins de 8% des retraités.

Ainsi, après deux années de réductions, les inégalités se stabilisent.

Les 10 % de personnes les plus aisées ont vu leur niveau de vie " se dégrader", mais de façon " moins marquée qu'en 2013", tandis que les 10 % de personnes les plus pauvres ont vu le leur se " stabiliser ". Et, à part une forte baisse en 2013, après avoir atteint un record en 2012, le taux de pauvreté de ces familles monoparentales est régulièrement à la hausse depuis des années - avec 6 points de plus en 10 ans.

Apple s'apprête à rafraîchir sa gamme d'iPhone et sa montre connectée