Couvertures des zones blanches : Orange et SFR sanctionnés pour leur retard

Bouygues Telecom dément toute négociation de rachat

Couverture des zones blanches : Orange et SFR épinglés

C'est ce qu'a décidé le gouvernement et que les opérateurs ont accepté. L'Autorité de régulation des télécoms a annoncé jeudi, dans un communiqué, avoir sanctionné Orange et SFR pour ne pas avoir assuré la couverture totale en 2G (voix et sms) des centres-bourgs situés en zones blanches avant le 1er janvier 2016. Elle sanctionne le premier d'une amende de 380 000 euros, et de 27 000 euros contre le second "pour non-respect de l'échéance de leurs mises en demeure ".

La couverture mobile des zones blanches, ou zone à faible population, n'intéresse pas les opérateurs qui n'y voient pas nécessairement de gains pécuniaires à réaliser. "Les opérateurs, en particulier SFR et dans une moindre mesure Orange, doivent finaliser les déploiements au plus vite", écrit l'Arcep. Le nombre de centres-bourgs à couvrir a ainsi été porté à près de 3800 et ils représentent tout de même à eux seuls près de 1% de la population française.

L'annonce de la grossesse de Fanny, un gros mensonge?
La candidate a en effet avoué qu'elle était enceinte de cinq semaines. "J'ai été accompagnée par un médecin et tout va bien". Mais finalement, après en avoir refait un, elle s'est rendue compte qu'elle attendait un heureux événement.

Zones blanches: SFR et Orange attendus dans plus de 15 centres-bourgs.

.

La couverture en services haut débit 3G progresse, elle est passée de 38 à 54% des centres-bourgs du programme en 9 mois. Or, pour l'instant, Orange a "quasiment atteint cette échéance", selon l'Arcep, Bouygues Telecom et SFR "annoncent couvrir environ 25% de la population de cette zone", soulignant cependant que le déploiement mutualisé a permis une amélioration de cette couverture sur les trois derniers mois. Sur la 4G rurale, Orange est proche de son but, quand Bouygues Telecom et SFR mettent les bouchées doubles pour combler leur retard. Contrairement à Bouygues Telecom, les deux opérateurs n'avaient pas couvert dans les temps l'ensemble des centres-bourgs dont ils avaient la charge en 2G. "N'ayant pas de fréquences en bande 800 MHz, Free Mobile n'est pas soumis à cette obligation".

Deutsche Bank risque une amende de 14 milliards de dollars — "Subprimes"