Cop21: Hollande "salue" la ratification de l'accord par Pékin et Washington

Un membre des forces de sécurité chinois marche devant le fleuve Huangpu devant le centre financier du discrit de Pudong à Shangaï le 18 janvier 2016

Un membre des forces de sécurité chinois marche devant le fleuve Huangpu devant le centre financier du discrit de Pudong à Shangaï le 18 janvier 2016

Le président Barack Obama et son homologue chinois Xi Jinping, ont remis ensemble au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon les instruments de ratification de ce traité visant à contenir le réchauffement climatique.

"Cet accord pourra être vu par les générations futures comme " le moment où nous avons enfin décidé de sauver notre planète " et " définira les contours de ce siècle", a déclaré Barrack Obama. Pour entrer en vigueur, il fallait la signature de 55 pays qui représentent au moins 55% des émissions mondiales de carbone.

Jusqu'à présent, seuls 24 pays étaient allés au bout du processus, selon le site des Nations unies: surtout de petits Etats insulaires, les plus exposés, mais ne représentant que 1,08% des émissions. "Des promesses sont données mais le fait est qu'aujourd'hui ni la Chine, ni les Etats-Unis, ni l'Union européenne, ni l'Inde, ni la Russie - les cinq premiers émetteurs mondiaux de CO2 - n'ont encore franchi le pas", avait-il indiqué dans un entretien avec Le Monde.

Le président américain Barack Obama sur les îles Midway dans le Pacifique le 1er septembre 2016
Le président américain Barack Obama sur les îles Midway dans le Pacifique le 1er septembre 2016

" On peut désormais apercevoir un chemin clair et crédible vers l'entrée en vigueur de l'accord de Paris ", avant même la fin du mandat de Barack Obama en janvier, a souligné Brian Deese, son conseiller climat. "Parler de +triomphe+ après Paris, et continuer de couvrir de généreuses subventions les industries des énergies fossiles n'est simplement pas compatible" voire "hypocrite". La Chine est le premier pays en termes d'investissements dans le solaire, mais a également approuvé en 2015 la construction d'au moins 150 nouvelles centrales à charbon. Le sommet de Hangzhou "doit être l'occasion pour les dirigeants d'établir un calendrier pour éliminer leurs subventions aux carburants fossiles " et mieux soutenir les énergies durables, insiste Li Shuo. En ratifiant samedi 3 septembre l'Accord de Paris, le parlement chinois vient redonner des couleurs à la lutte contre le réchauffement climatique.

Macky Sall participe à cette onzième réunion du Groupe des G20 en sa qualité de président du Comité d'orientation des Chefs d'Etat et de gouvernement du Nouveau Partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), annonce un communiqué du Pôle communication de la Présidence de la République reçu à l'APS. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

De nouveaux blindés en Syrie
L'armée turque a envoyé ses F-16 et ses chars sur le territoire voisin en appui aux rebelles syriens, ce mercredi. En contrepartie, Damas a mis fin au pacte tacite de non-agression qui prévalait avec les Kurdes.

Nadal se méfie de Pouille