Bernard Cazeneuve prêt à en découdre avec Nicolas Sarkozy

Karim Rissouli David Pujadas et Léa Salam

Karim Rissouli David Pujadas et Léa Salamé Crédits

Invité de la première édition de L'émission politique de France 2, Nicolas Sarkozy a été longuement interrogé sur l'affaire Bygmalion, pour laquelle les juges d'instruction ont demandé sa mise en examen pour le dépassement de ses comptes de campagne de 2012. Sa carte blanche aura eu le mérite de détendre une atmosphère particulièrement lourde depuis le début de l'émission, mais n'aura pas franchement destabilisé Nicolas Sarkozy, lequel s'est contenté d'esquisser un sourire ici et là.

J'ai parlé à tout le monde.

Nicolas Sarkozy feint d'ignorer que les deux affaires ne sont pas les mêmes.

Alonso ravi de pouvoir travailler avec Vandoorne et Button en 2017
En marge du Grand Prix d'Italie, Jenson Button a annoncé qu'il ne piloterait pas en Formule 1 la saison prochaine, ce samedi. J'ai une foi totale dans le projet McLaren-Honda.

"Nicolas Sarkozy " essuyait les plâtres " de " L'Emission politique ", la nouvelle formule politique de France 2, jeudi soir. "C'est un sujet tellement personnel, c'est vrai".

"Je dis aux homosexuels qu'on ne les démariera pas, ils pourront se marier, par ailleurs je précise que je suis opposé à la gestation pour autrui pour les couples homosexuels comme pour les couples hétérosexuels, très opposé à la fiscalisation des allocations familiales" a détaillé M. Sarkozy. Pour autant, il assure ne pas vouloir s'attaquer à l'Etat de droit, comme l'en accuse l'actuelle majorité. J'ai trop vu ce qui s'est passé avec M. Baudis qui a été insulté, bafoué " Dominique Baudis, ancien maire de Toulouse, décédé en 2014, avait été faussement mis en cause, alors qu'il était président du CSA en 2003, dans une affaire liée au tueur en série Patrice Alègre. L'ancien chef de l'État a déclaré cette semaine qu'il fallait "être arrogant comme l'homme pour penser que c'est nous qui avons changé le climat", selon des propos rapportés par l'hebdomadaire Marianne. Pourtant, la journaliste née en 1977 en Belgique, n'est pas inconnue des auditeurs de France Inter. "Je ferai changer les règles européennes", a-t-il promis, en cas de réélection en 2017. "On a envoyé les soldats français au Mali".

L'annonce de la grossesse de Fanny, un gros mensonge?